José Acquelin passe à table aux Contes à rendre

José Acquelin

Le poète primé José Acquelin, Prix du gouverneur général 2014 pour son recueil Anarchie de la lumière (Éditions du Passage, 2014)passe à table au cours de l’édition du 10 septembre 2015 de Les Contes à rendre, diffusée sur les ondes de Radio Centre-ville (102,3 FM) et webdiffusée au www.radiocentreville.com. À cette occasion, l’auteur est cuisiné avec soins par les mirontons Jean Yves Métellus et Robert Hamel. José Acquelin s’est livré avec beaucoup de candeur et de générosité, abordant des thèmes tels que la poésie, l’art, la vie, la mort, la liberté, la création, la diffusion, le chaos, l’imprévisible, la coïncidence et, bien sûr, la lumière.

Les Contes à rendre est diffusée tous les jeudis, de 6 h à 8 h.
Production et recherche : Nathalie Turgeon et Marc-André Lavoie
Réalisation, coordination et régie : Marc-André Lavoie
Captation vidéo : Akim Kermiche

Entrevue José Acquelin passe à table en format vidéo

Je suis seul (Léopold Sédar Senghor)

Et le soleil

Je suis seul
Je suis seul dans la plaine
Et dans la nuit
Avec les arbres recroquevillés de froid
Qui, coudes au corps, se serrent les uns tout contre les autres.

Je suis seul dans la plaine
Et dans la nuit
Avec les gestes de désespoir pathétique des arbres
Que leurs feuilles ont quittés pour des îles d’élection.

Je suis seul dans la plaine
Et dans la nuit.
Je suis la solitude des poteaux télégraphiques
Le long des routes
Désertes.

– Léopold Sédar Senghor

Steve Roach : le chant du cosmos

Steve Roach

Steve Roach est un musicien étonnant, complexe, aux multiples facettes. Ses œuvres ambiantes les plus abstraites (The Magnicificent Void, Mystic Chords and Sacred Spaces) évoquent le souffle sulfureux de l’après Big Bang et le lent mouvement du cosmos. Les éléments de ses opus séquentiels semblent, quant à eux, sautiller (Life Sequence), courir (Stormwarning) ou se heurter les uns aux autres (Arc of Passion) dans un chaos orchestré avec panache. Enfin, un troisième pan de son travail est formé d’une combinaison de voix synthétiques, d’instruments traditionnels et de rythmes tribaux (Dreamtime Return). Certaines de ses pièces agissent sur les ondes cérébrales et font figure d’antidote au rythme effréné de la vie moderne (Structures from Silence, la série Immersion). Et Steve Roach n’a pas fini de nous étonner et de nous ravir : ses nombreuses collaborations l’amènent à se redéfinir sans cesse, à se surpasser, à se réinventer. Inspirée par la solitude et le calme du désert, la musique de Steve Roach crée de nouveaux paysages musicaux et explore des espaces intérieurs vierges.

Steve Roach peint des tableaux musicaux comme d’autres peignent sur la toile ou au moyen de la souris, comme d’autres dansent, écrivent ou… respirent. Par nécessité. Pour cette raison, il produit, de façon artisanale et continue, une musique authentique, singulière et pure.

Pour plus d’information sur Steve Roach, consultez son site Web. Vous pourrez, entre autres choses, vous y procurer ses CD.