Sans titre (Jean Yves Métellus)

Le désir est servile
S’il n’élève le corps
Au rang de cathédrale
Où vitrille l’amour

Et le rêve tourment
S’il n’est point volutes
Échappées d’incendie
Dans les ruines éternelles

Il faut sinon
Toute la métamorphose du jour
Sur nos langues mortes
Pour conter une histoire

Je changerai pour toi
L’arc-en-ciel du destin
Pour alléger ton cœur
Puisque tu es traquée
Jusque dans tes secrets

La beauté sera jubilation
Fermentation du silence
Mais quand j’aurai soif de frisson
C’est dans le noir que tu me trouveras

— Jean Yves Métellus, sans titre, juillet 2015

Lune funambule a pu reproduire ce texte grâce à l’aimable collaboration de son auteur.

Vivre l’amour en abrégé (Jean Yves Métellus)

Chimère

Jean Yves Métellus (soirée Micro libre d’Yvon Jean, 5 août 2013)
Textes magnifiques, longuement peaufinés; vocabulaire résolument littéraire et recherché; foisonnement d’images fortes; récitation de mémoire émouvante avec juste ce qu’il faut de théâtralité; chant créole a cappella en prime : Jean Yves Métellus nous a habitués à des prestations hors du commun qui vont droit au cœur. Sa performance lors de la soirée Micro libre d’Yvon Jean du 5 août 2013 (ci-dessous) n’a pas fait exception à la règle. Brève, impeccable, efficace, puissante. Une fois de plus, il a repoussé « les limites de l’indicible ».

Artiste multidisciplinaire — outre la poésie, il embrasse également la nouvelle, le roman et même la peinture —, Jean Yves Métellus a publié Œil Profane (Clart Éditions) et D’une rive à elles (Éditions Première Chance). Pour en savoir plus sur cet artiste hors-norme, visitez sa page FB. (Vous devez être connecté à Facebook pour accéder à cette page.)