Yvon Jean et cie au Bistro de Paris le 2 juillet

Poésie micro libre

C’est un oiseau. C’est un avion. Non, c’est… Yvon Jean!

Depuis quelque temps, il est partout. À Montréal, événements à caractère poétique et Yvon Jean sont maintenant synonymes. Ce dernier est de toutes les soirées et lancements, assidu comme une horloge suisse, plus énergique que LG-2. Lorsqu’il ne déclame pas ses vers singuliers et mordants avec sa fougue habituelle et sa voix qui franchit l’espace mieux qu’un avion de chasse, la plupart du temps accompagné de son complice Pasquipaz, bidouilleur sonore et technicien hors pair, on le retrouve derrière la caméra vidéo, grâce à laquelle il monte une étonnante collection de tout ce qui se récite ces temps-ci, ou encore derrière l’appareil photo, flashant plus vite que son ombre, immortalisant poètes et amateurs de poésie à la vitesse grand V. Et je ne mentionne même pas ses activités télévisuelles et radiophoniques.

Le poète Yvon Jean à l'œuvre.Cette fois, Yvon Jean crée lui-même l’événement. Une soirée micro libre, généreuse comme il les aime, précédée de deux parties totalisant une heure et demie, le mardi 2 juillet, à compter de 19 h 30, au Bistro de Paris (4536, rue Saint-Denis, à l’angle de l’avenue du Mont-Royal). Tout d’abord, 30 minutes en compagnie de Robert Hamel, auteur d’un récent recueil de poésie intitulé Les souvenirs ventriloques. Puis, pas moins d’une heure de poésie et de musique avec le duo Yvon Jean-Pasquipaz. Il s’agira également d’une troisième expérience d’animation pour Yvon Jean, qui a assumé le rôle de maître de cérémonie lors d’un triple lancement au Pas Sages le 5 juin et de la soirée Psaume du 7 juin. Marc Poellhuber, poète de l’improvisation musicale, créera les paysages musicaux, et la soirée se terminera par le traditionnel micro libre. Les inscrits auront un maximum de cinq minutes pour mettre en valeur leur art.

La contribution volontaire suggérée a été établie à 5 $. On vous y attend en grand nombre.

Rappelons enfin qu’Yvon Jean vient de lancer un recueil de poésie entièrement écrit en joual, Au pic pis à pelle. Son recueil précédent, *Noires Poésies, a également été réédité tout récemment.

* Cet hyperlien mène à la page Facebook d’Yvon Jean. Pour y accéder sans problème, vous devez être connecté à Facebook.

Soirée Femmes de parole du 13 juin

Femmes de paroles

La poète réputée Nancy R. Lange animera la soirée Femmes de parole qui aura lieu le 13 juin 2013 à compter de 19 h à la librairie Monet des Galeries Normandie (2752, rue de Salaberry), à Montréal. Cet événement mettra en vedette Julie Stanton et Aspasia Worlitzky. De nombreux thèmes seront abordés à cette occasion, dont l’amour, la guerre, l’exil, la résilience et le sens de la lumière. Votre humble serviteur sera sur place, puisqu’il a été invité à lire au micro libre.

La contribution suggérée pour assister à la soirée est de 5 $. Vous pouvez réserver vos places dès maintenant en composant le 514-337-4083 ou encore en écrivant à l’adresse courriel evenements@librairiemonet.com. Nous vous attendons en grand nombre.

À propos de Julie Stanton
Julie Stanton
est née en 1938 à Québec. Elle y habite toujours et en est profondément amoureuse. Elle pratique le journalisme indépendant et la rédaction pour gagner sa vie et écrit de la poésie pour ne pas la perdre. Également romancière, elle a représenté le Québec à Paris en 1997 et 1999 lors de la Rencontre internationale de poésie féminine contemporaine de langue française, qui s’est tenue au Centre Wallonie-Bruxelles, à Paris, sous l’égide de l’association Les Messagères du poème.

Publié en 2004, Requiem pour rêves assassinés : Hommage à Pablo Neruda, l’amènera l’année suivante à effectuer une tournée littéraire à Santiago du Chili, où le livre sera lancé à la Chascona, l’une des maisons-musées de Neruda. En novembre 2005, Requiem… est finaliste au Prix de poésie Alain-Grandbois. En 2011, Carnets de l’Isle-aux-Grues se mérite le Prix du Patrimoine des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Cette même année, Parfaitement le chaos suivi de Élie ma joie est reçu comme « un recueil de grandes proses intenses et révoltées contre la douleur (…) ciselé aux flammes et aux souffrances ».

Membre de l’Union des écrivains et des écrivaines du Québec, Julie Stanton a publié en revues ici et outre-frontières. Auteure d’une douzaine de livres depuis sa venue à l’écriture, laquelle remonte à 1980, l’écrivaine poursuit aujourd’hui une œuvre marquée par l’attrait de l’ailleurs. Un ailleurs qui la conduira jusqu’au pays des morts avec la publication à venir de Mémorial pour Geneviève. Et autres tombeaux.

À propos d’Aspasia Worlitzky
Aspasia Worlitzky
est auteure du livre de poèmes ¿Adónde vas madre?, publié aux Éditions Alondras, à Montréal. Professeur de langues et d’expression dramatique, elle détient une maîtrise en éducation. Elle a participé à la 14e Rencontre internationale de femmes Poètes à Oaxaca, au Mexique; au festival Palabra en el Mundo, à Montréal; au spectacle bénéfice Du nord au sud, encore à Montréal; à la deuxième Rencontre d’écrivains hispano-canadienne, toujours à Montréal, et au 26e Festival international de la poésie de Trois Rivières.

Asapia Worlitsky danse le flamenco et a fait partie du groupe de théâtre La Barraca (Montréal). Elle a réalisé la lecture dramatique de la pièce Albertine en cinq temps de Michel Tremblay et a été comédienne à la télé et au cinéma. Elle a notamment joué dans La conciergerie (prix du Festival des films du monde) et Hasard et coïncidences, un film signé Claude Lelouch.

Ses écrits ont été livrés dans la revue Brèves littéraires, à Laval, ainsi que dans les anthologies Voces sin fronteras aux Éditions Alondras, à Montréal; Conjuro de luces, au Centre d’études de la culture mixteca, au Mexique; Presencia femenina en la literatura nacional, aux éditions Semejanza, au Chili; et Esplendor nocturno, au Centre d’études poétiques de Madrid, en Espagne.

Nancy R. Lange anime la soirée Femmes de paroles.

Nancy R. Lange anime la soirée Femmes de paroles.

À propos de Nancy R. Lange
Nancy R. Lange
 a publié quatre recueils de poésie aux Écrits des Forges : Annabahébec, Femelle Faucon, Reviens chanter rossignol et Au seuil du bleu. Elle a publié des poèmes dans des collectifs (Château Bizarre) et en revue (Brèves littéraires 79 et 80, Exit, Arcade, Estuaire et Moebius). Elle a collaboré à Macadam tribu et à des spectacles multimédia, dont Au seuil du bleu. Elle a participé à des activités de la Société littéraire de Laval en 2010, dont Journées de la culture et Sainte-Rose en Bleu.

Plus récemment, Nancy R. Lange a fait une tournée dans l’Ouest canadien et s’est produite dans le cadre du Festival du Spoken Word de Calgary 2013.