Yvon Jean, poète, anarchiviste et révolutionnaire (ou Il était une fois une révolution… pacifique)

 

Mine de rien (extrait)
Mine de rien

J’ai réussi à vous faire croire que j’étais poète
Que j’avais le talent nécessaire pour être ainsi qualifié
C’est quand même pas rien, déjà un bon bout de faite
Qui aurait cru qu’un de ces jours je serais là, à vous le clamer

Mine de rien

Mine de rien, avec le temps, sans trop savoir à partir d’où
Un certain soir, sur une scène, comme ici, quelqu’un y a cru
Une certaine personne,  un certain jour, a pensé que malgré tout
Je devais être de ce genre, faire partie de, cette personne aura vu

Mine de rien

Aura vu, su, ce qui m’habitait, ce que je cherchais, ce que j’étais
Aura surtout cru que, moi, je pouvais de cette confrérie faire partie
Cette personne je lui dois tout, sur la mappe elle m’a mise à jamais
Elle aura cru en moi plus que moi, au delà de tout, même de ma poésie

Mine de rien (…)

— Yvon Jean, Mine de rien, Marche à la poésie, 2015 © tous droits réservés. 

Yvon Jean

Yvon Jean
Poète de la rue, des sans paroles, des exclus : voilà comment il se décrit depuis la première fois où il est monté sur scène, il y a bientôt huit ans.

Yvon Jean, qui est né à Montréal et a étudié à l’université de la vie, revient de très loin : marginalisé, il a connu, pendant de longues années, la rue, l’errance, l’itinérance. Mais il n’a jamais oublié son rêve : devenir un jour poète.

Au style unique, déconcertant, anarchique, fils de bûcheron, il a bûché sa vie à grands coups de rimes et de désespoir, ne croyant qu’en la liberté, l’absolu…. ne croyant qu’en la poésie.

Cliquez sur le lien qui suit pour vous écrire à l’artiste et vous procurer son recueil-fleuve, Marche à la poésie ou le Collectif de la révolution poétique, tome 1 (vous devez être connecté à Facebook pour que ce lien fonctionne).

Cliquez ici pour vous procurer le collectif de la révolution poétique, tome 1 (vous devez être connecté à Facebook pour que ce lien fonctionne).

L’événement mensuel Poésie du centre-ville rendra hommage à Yvon Jean le dimanche 15 février 2015, à compter de 16 h 30, au bar Piranha, 680, rue Sainte-Catherine Ouest, à Montréal (métro McGill). Les événements Poésie du centre-ville sont organisés par Louis Royer et Maëlle Dupon et ont lieu le troisième dimanche du mois de septembre à juin.

La nuit de la poésie du 3 août 2013 (2 de 3)

Cortezia

La poésie est liberté à l’état pur. La poésie est la parole libérée de ses chaînes, de toutes ses chaînes : linguistiques, politiques, sociales, économiques. La poésie assume ses parts de lumière et d’ombre : sous des airs de jeune fille sage, elle porte des dessous de latex et manie le fouet avec doigté. Docile adjointe administrative le jour, elle s’affranchit des conventions et va au bout d’elle-même la nuit.

Notre série de billets sur la Nuit de la poésie du 3 août 2013 se poursuit aujourd’hui avec la diffusion des vidéos des heures 3 et 4 de ce marathon artistique. Au début de la troisième heure, Louis Royer, qui a eu le privilège de participer à la nuit de la poésie du 27 mars 1970, une initiative de Gaston Miron et Claude Haeffely, se remémore l’événement en compagnie de l’animateur et poète Éric Roger.

Troisième heure : Cortezia (Louis Royer et Jessica Charland), Valérie Côté, la Clocharde, la Stèle et un extrait vidéo (l’incandescent Speak White de Michèle Lalonde).

Quatrième heure : Neil O’Connor accompagné de Vendu séparément, Nathalie Turgeon, Pierre-Gabriel Nepveu, Frédérique Marleau, Valérie Côté, Calie, Sylvie Caissie, Chantal Violaine Bergeron ainsi que des extraits vidéo de Denis Vanier, Michèle Lalonde, Gaston Miron et Claude Gauvreau.

Soirée SoloVox Miron le 25 juin

Soirée Miron

Les amateurs de poésie − et en particulier de celle du grand Gaston Miron − ont rendez-vous le 25 juin à compter de 19 h au Pas Sages, au 951, rue Rachel Est, à Montréal, alors qu’une soirée SoloVox se tiendra exceptionnellement à cet endroit. Pour l’occasion, l’organisateur Éric Roger réunira, autour des mots de notre poète national, les Jean Royer, Marie-Charlotte Aubin, Audrey-Anne Marchand, Marjolaine Deschênes, Hughe Blier, Nathalie Turgeon et Robert Hamel. Cortezia version formation simple (Jessica Charland et Louis Royer) assurera la portion musicale et Marc Poellhuber signera les paysages sonores. Le tout sera bien sûr suivi d’un micro libre.

Éric Roger organise les soirées SoloVox depuis maintenant 13 ans.

Éric Roger organise les soirées SoloVox depuis maintenant 13 ans. (Photo : Robert Hamel)

Les soirées SoloVox, qui en sont à leur treizième année d’existence et qui ont repris le flambeau de La place aux poètes de la regrettée Janou Saint-Denis, misent sur la commandite des Éditions David, des Éditions du Noroît, de Éditions de l’Hexagone, des Éditions Prise de parole, des Écrits des Forges, du Tremplin d’actualisation de poésie (TAP) et des Éditions Triptyque.

Le prix d’entrée est de 8 $ et comprend une revue ou un recueil de poésie au choix parmi les titres de la librairie volante. Pour 2 $ de plus, les amateurs de poésie pourront se procurer un flipbook d’Éric Roger.

Certains des hyperliens ci-dessus mènent à des pages Facebook. Vous devez être connecté à Facebook pour y accéder sans problème.

Grand récital fractal le 19 juin au Labo

Le grand récital fractal

Le Grand récital fractal aura lieu le mercredi 19 juin, à compter de 20 h, dans le cadre du Festival infringement de Montréal 2013. À cette occasion, le Labo (552, rue Jarry Est, à Montréal) accueillera de nombreux artistes des sphères de la musique, de la poésie et du slam montréalaises. L’événement est organisé par le poète et musicien Louis Royer, leader de la formation Cortezia. La comédienne et poète Caroline Hébert coanimera la soirée en sa compagnie.

Louis RoyerLa portion chanson du spectacle sera assurée par Mikalle Bielinski, Cortezia en formation simple (Jessica Charland et Louis Royer), Crément Impérial, La Tragédie et Vitamine Bleue. Côté poésie et slam, les Yvon d’Anjou, Patrick Coppens, Pascale Cormier, Sibylle Dandy, Ponctuation G Actif Duchesneau, Pascale Gamine, Robert Hamel, Caroline Hébert, Yvon Jean, KoraZón NordSud (Marie France Bancel et Brigitte Meloche), Stéphanie Lapointe, André Loiseau, Manafest, Tessa Manuello, Martimots, Jean Yves Métellus, Marjolaine Robichaud, Éric Roger et l‘abbé Tizumen (Normand Lebeau) se succèderont sur scène.

Enfin, DJ Who et Mr. Tim se chargeront de l’atmosphère musicale.

L’entrée est libre. On vous y attend donc en grand nombre.